La phytothérapie : Une alternative pour traiter les dépressions

Pour les sauts d’humeur, anxiété, déprime saisonnière, les plantes apportent leurs bienfaits à notre système nerveux et bien-être générale. On parle de phytothérapie.

En cas de dépressions légères et modérées, la phytothérapie est reconnue par l’OMS comme alternative efficace. Les soins par les plantes sont recommandés dans les cas de dépressions afin de s’épargner les effets secondaires des antidépresseurs et anxiolytiques de l’industrie pharmaceutique.

Phytothérapie: Effets et mécanisme d’action des plantes

L’utilisation des plantes pour des fins thérapeutiques doit être sous prescription médicale. La phytothérapie offre un panel de plantes dont l’usage est ciblé, personnel et leur efficacité dépend d’une bonne utilisation.

En cas de dépression légères et modérée, le taux de cortisol augmente dans l’organisme. Cette hormone de stress tend à détruire la sérotonine et la noradrénaline qui sont les médiateurs qui assurent la transmission de l’influx nerveux. Les plantes vont aider à la production de ces neuromédiateurs et agissent en inhibant leur destruction.

En cas de dépression légère

Dès le début des symptômes d’une dépression, la rhodiola rosea ou rhodiole est recommandée pour ses caractéristiques. Cette plante a des effets anxiolytiques et adaptogenes ; elle stimule les fonctions nerveuses pour une meilleure adaptation de l’organisme aux situations de stress. C’est un antidépresseur grâce à la rosavine, extraite de sa racine. Les spécialistes conseillent la fleur de safran aussi dans ces cas. Ses principes actifs la crocétine et le safranal agissent en protégeant les neuromédiateurs. On peut ainsi utiliser ces deux plantes seules ou en synergie.

La phytothérapie pour les dépressions modérées

Le millepertuis est conseillé pour soigner les dépressions modérées pour ses effets anxiolytiques et antidépresseurs. Cette plante traite les troubles psychosomatiques, la nervosité et l’anxiété. Elle est très efficace dans les cas de dépression saisonnière et troubles dépressifs mineurs.

Dépression avec sitiomanie ou anorexie

Les dépressions s’accompagnent souvent de troubles du comportement alimentaire (TCA). En cas de déprime avec manque d’appétit et anorexie, les phytothérapeutes recommandent la gentiane. Diamétralement à l’opposé, une dépression peut s’accompagner de boulimie appelée aussi sitiomanie. Les spécialistes conseillent la Griffona dans ce cas. Son fort taux en 5-HTP , est en effet un principe actif stimulant la production de la sérotonine. Cette dernière est une hormone qui inhibe la polyphagie et procure la sensation de satiété. La griffona est efficace pour lutter contre le stress et les troubles du sommeil. Elle peut engendrer une somnolence. Dans tous les cas, l’utilisation des plantes doit être sous prescription et conseils des spécialistes.

La Phytothérapie contre la dépression avec insomnie

Troubles du sommeil, agitation nocturne, insomnie, ces états son intimement liés aux dépressions, légères soient elles ou confirmées. Afin d’éviter les benzodiazépines et leurs effets secondaires, prescrits en comme anxiolytiques et somnifères, la Valériane et l’Eschscholtzia sont la meilleure alternative. La Valériane est une plante à effet relaxant et favorise l’endormissement.

L’Eschscholtzia est un anxiolytique naturel, traite les troubles du sommeil avec son effet hypnotique doux. Ces deux plantes utilisées en synergie, traitent le stress et les troubles du sommeil. Sans effet de dépendance, elles demeurent la meilleure alternative pour vaincre l’insomnie.

(14)